Comment améliorer sa concentration, mes 7 astuces

Si tu es ici, c’est que tu dois avoir des difficultés pour te concentrer. Je connais ça moi aussi… En fait, je pense que toute notre génération (ou presque) connaît le même problème. Notre concentration diminue de jour en jour.

Dans la période actuelle, améliorer sa concentration et augmenter son niveau d’attention est devenue indispensable.

Que tu te demandes comment améliorer sa concentration au travail. Ou comment améliorer sa concentration en classe. Pas de panique !

Je vais te révéler mes 7 astuces pour augmenter sa capacité de concentration.

Mais avant j’aimerais te faire prendre conscience du problème auquel nous devons faire face…

 

 

Le problème actuel de la concentration

 

Voici l’extrait du mail que j’ai envoyé hier :

 

« Laisse-moi te poser une question. Combien de temps es-tu capable de concentrer ton attention ?

 Selon certaines études, environ 7 secondes… 

Et encore, ce chiffre est en baisse. 

Et sur internet, c’est pire ! Notre attention est d’environ 2 secondes. 

Tu n’imagines pas comme nous nous donnons du mal pour être écouté dans cette jungle…

Là où je veux en venir, c’est que nous sommes sans cesse distraits.

Que ça soit par nos téléphones, nos notifications ou les bruits extérieurs. 

C’est un constat assez alarmant que j’ai découvert en écrivant mon article sur la concentration (qui sortira bientôt). »

 

(Si tu veux recevoir mes mails, c’est ici)

 

Je pense que tu as compris où je veux en venir…

À force d’être sans arrêt sollicité de toutes parts par les entreprises, notre niveau d’attention baisse.

 

Comme le dit Idriss Aberkane dans son livre : « Libérez votre cerveau », l’attention est devenue la ressource la plus précieuse et la plus convoitée de notre époque.

 

Google souhaite avoir notre attention. Amazon souhaite avoir notre attention, les professeurs souhaitent avoir votre attention, la télévision souhaite avoir votre attention…

 

Je n’ai pas besoin de continuer. Notre attention est la ressource qui a le plus de valeur aujourd’hui. Tout le monde cherche à se l’accaparer. Moi, y compris.

Si j’écris un article, c’est pour qu’il soit lu.

 

Résultat, notre attention ne dure pas plus de 7 secondes en moyenne.

 

Cet article porte sur la concentration, pas sur l’attention. Les deux sont étroitement liées.

En fait, la concentration désigne simplement notre capacité à fixer volontairement notre attention sur une tâche précise.

 

C’est pourquoi être conscient du problème actuel de l’attention est important pour améliorer sa concentration.

 

Astuce n°1 : La méthode Pomodoro pour rester concentré

 

La méthode Pomodoro est la méthode que j’utilise le plus souvent quand j’ai besoin de rester focus sur une tâche pendant plus d’une heure.

 

Là par exemple, j’utilise la méthode Pomodoro… D’ailleurs, il ne me reste plus que 4 minutes et 01 seconde avant ma prochaine pause.

 

Tu te demandes sans doute ce que c’est que la méthode Pomodoro.

En fait, il s’agit d’une méthode de travail qui consiste à alterner des périodes de 25 minutes de travail et de 5 minutes de pause.

Ensuite, quand vient la fin de la 4ᵉ période de travail, nous prenons une pause plus longue, généralement d’une demi-heure.

 

C’est tout. Rien de plus simple.

Alors, oui et non. C’est simple, mais pour tirer un maximum de cette méthode, il convient de mettre en place certaines choses.

 

En voici quelques-unes.

 

  • Travailler dans un endroit prévu pour. (Je te renvoie à mon article sur la productivité ou je parle du sanctuaire de travail plus en détail, c’est l’astuce n°4).

 

  • Bouger et se vider la tête durant les pauses. Par exemple, lève-toi et chante ou danse sur une musique qui te plaît. L’important, c’est de ne plus penser au travail durant tes pauses.

 

  • N’utiliser la méthode que sur des tâches uniques. Je m’explique. Utiliser la méthode Pomodoro pour effectuer un travail qui demande plusieurs tâches, tel que des recherches, de l’écriture et du dessin par exemple, n’a pas de sens. Car, ta concentration sera rompue à chaque fois que tu changeras de tâche.

 

Si tu fais tout ça, tu devrais pouvoir utiliser la méthode à son plein potentiel. Pour information, j’utilise l’application Brain Focus quand je souhaite l’utiliser.

 

Astuce n°2 : La méditation pour améliorer sa capacité de concentration (couper la partie en 2)

 

Le manque de concentration est surtout présent chez les personnes qui ont tendance à s’éparpiller et à être facilement distraites.

Comme mentionné plus haut, les notifications et les réseaux sociaux ont une grande responsabilité là-dedans.

Il est possible de travailler sur ce défaut qu’est l’éparpillement. Ainsi que de s’entraîner à ne plus être en proie aux distractions.

 

Le meilleur moyen pour cela est la méditation. En plus d’avoir énormément de vertu sur le stress, la gestion des émotions et la santé, elle permet d’améliorer notre concentration.

 

Pour apprendre la méditation, je te conseille l’application Zenfie. Elle est bien moins connue que petit Bambou ou Namatata. Mais elle est moins chère et selon moi, de meilleure qualité.

 

Comment méditer :

 

Pour t’initier aux bases de la méditation, voici un petit script que tu peux suivre pour démarrer.

 

  1. Commence par t’asseoir confortablement, le dos bien droit.
  2. Prends trois grandes inspirations, en prenant soin de gonfler le ventre. Inspire par le nez et souffle par la bouche.
  3. Ferme les yeux et concentre-toi sur les zones de contacts entre ton corps et la chaise.
  4. Déporte ton attention sur tes pieds. Ressens-le fait qu’ils supportent une partie de ton poids.
  5. Ensuite, concentre-toi sur ta respiration, compte 1 à l’inspire et 2 à l’expire. Continue comme ça jusqu’à 10. Si tu perds, le compte recommence. Sans culpabilité ni agacement.
  6. Puis démarre un scan corporel. Ressens toutes les sensations corporelles en commençant par le sommet de ton crâne, jusqu’au bout de tes doigts de pieds. En descendant et en se concentrant bien sur chaque zone de ton corps.
  7. Maintenant, ouvre tous tes sens (sauf la vue). Essaie d’entendre chaque son, de ressentir le goût dans ta bouche, les odeurs. Ça n’est pas la peine de les catégoriser. Prends-les comme elles viennent. Sans jugement.

 

Voilà. N’oublie pas que la méditation n’est pas l’art de ne pas penser, mais juste de ne pas se laisser distraire par elle. Tu dois les voir comme des nuages qui passent. Ni plus, ni moins.

 

Astuce n°3 : Les jeux pour améliorer sa concentration

 

Il y a quelques années, j’étais passionné (obsédé serait plus juste) par le développement personnel. Je regardais sans cesse les fameux « vendeurs de rêve » sur YouTube en me disant « Je veux être comme eux ! ».

Petit problème, j’ai des défauts et eux semblent n’en avoir aucun… Que faire ?

Facile, je vais supprimer tous mes défauts ! Le premier d’entre eux, mon physique peu avantageux de salsifis décongelé. La solution : la musculation.

Mon second défaut… Mon potentiel intellectuel trop peu développé à mon goût. J’ai donc décidé d’entraîner mon intelligence.

 

C’est en cherchant des applications pour ça que j’ai découvert Lumosity et Neuronation. Il s’agit de deux applications, qui sont conçues pour développer nos capacités intellectuelles via une série de petits jeux à faire tous les jours.

 

Je n’ai pas testé Neuronation, mais je peux te recommander Lumosity sans aucun problème. Les jeux sont assez divertissants pour ne pas avoir à se forcer et les résultats sont là.

Bien sûr, ne t’attends pas à devenir un monstre capable de te concentrer 24 heures par jour sans pause. Si tu fais de Lumosity une habitude quotidienne, tu amélioreras petit à petit ta capacité de concentration. Que ça soit dans sa durée ou dans sa profondeur.

 

J’ai tout de même une réserve concernant cette application. En effet, elle t’affiche un score censé représenter ton niveau intellectuel. N’en tiens pas compte. Car cela peut avoir de très mauvais effet sur l’estime de soi.

De plus, ce n’est pas représentatif de la vraie intelligence qui comme tu le sais a huit formes différentes.

« Vive la langoureuse volupté magique, caressant intimement et inimitablement mes narines. »

Si tu n’as pas compris cette phrase, rendez-vous dans mon article sur les techniques de mémorisation.

 

Astuce n°4 : Le flow, l’état de concentration ultime

 

J’ai écrit récemment un article sur le flow, donc je ne développerai pas énormément cette partie. Si ça t’intéresse, tu peux aller le voir ici.

Le flow est un état de concentration extrême dans lequel on se met naturellement quand a pratiqué une activité que l’on maîtrise et dont le challenge est suffisamment élevé.

Il m’arrive souvent d’écrire mes articles en étant dans le flow. Cela me permet d’écrire mieux et plus rapidement. Par contre, si on me demande ce que j’ai écrit exactement, je ne saurai pas répondre.

 

C’est une sensation assez étrange, proche de la transe hypnotique. Lorsque nous entrons dans le flow, nous perdons la notion du temps et nous nous fermons aux stimuli extérieurs.

Notre subconscient prend le relais, et nous plonge dans un état de transe.

 

Je suis certain que tu as déjà ressenti le flow. Que ça soit en jouant au jeu vidéo, en écrivant ou en faisant du sport.

L’idée ici est donc d’aller chercher cet état. Pendant les tâches importantes .

Je t’invite donc à aller voir mon article concernant le flow.

 

Astuce n°5 : Supprimer les distractions pour rester concentré ?

 

Il est grand temps que j’écrive cet article sur le sanctuaire de travail…

Le sanctuaire de travail est le terme que j’emploie pour définir un lieu ou une pièce dédiée au travail et uniquement au travail.

Dans ce lieu, il est interdit de manger, de dormir, de jouer ou de surfer sur internet.

Il est de préférence coupé du reste du monde. Ce qui se passe dans ta vie, n’a plus d’importance quand tu es dans ton sanctuaire et inversement.

 

Si tu prends l’habitude de travailler dans un sanctuaire de travail, ton cerveau s’habituera à être discipliné dans ce lieu.

Cela te permettra de ne plus être victime de la flemme une fois entrée dans ce lieu.

De plus, tu auras plus de facilité à éliminer tout le parasitisme mental que tu pourrais avoir dans une autre pièce. En fait, il s’agit d’une simple astuce qui permettra à ton cerveau de « switcher » entre son mode normal et son mode travail.

 

Il y a quelques impératifs pour un bon sanctuaire de travail. Il doit être :

  • calme,
  • bien rangé (ou presque vide),
  • et lumineux, avec des fenêtres de préférence.

Si ton sanctuaire rempli toutes ces conditions, tu pourras être 1,5 voir 2 fois plus productif en y travaillant.

Forcément, il est bien plus facile d’entrer dans le flow dans une pièce comme ça.

 

Applications

 

Mon second conseil est d’installer un bloqueur de notification sur ton téléphone. Oui, je sais… Moi aussi j’aime bien savoir qu’Alexia a « double tap » ma photo de moi à la plage cet été.

C’est un parasitisme énorme. Nous consultons en moyenne 221 fois nos téléphones par jours. Les notifications sont responsables d’au moins 40 % de ce chiffre.

Je recommande l’application Ncleaner, qui possède un système de blocage de notification personnalisable. Les notifications que tu auras ratées resteront consultables donc pas de raison d’avoir peur.

Une seconde application intéressante s’appelle Forest, elle est assez connue. Le principe est assez simple, au début d’une activité nous plantons une graine et nous définissons le temps qu’elle mettra à pousser (correspondant à notre temps de travail).

Si nous quittons l’application durant le temps que nous avons défini, la plante meurt. Le but ici est d’avoir une forêt luxuriante en ne cédant plus à la tentation du téléphone portable.

 

Astuce n°6 : Se débarrasser de sa charge mentale pour garder sa concentration

 

Rester concentré demande une certaine volonté, mais aussi d’avoir l’esprit libre. Si nous pensons toujours à ce que nous devons faire, être pleinement concentré est difficile.

C’est pour cela que je t’invite à te débarrasser de ta charge mentale afin de rester pleinement concentré.

Comment faire ? C’est très simple, crée-toi un emploi du temps ou un To do list.

Une fois couché sur papier, ton esprit se libère d’une charge. En fait, c’est de savoir que l’on n’oubliera pas de faire telle ou telle chose qui nous libère.

 

Dans son livre « avaler le crapaud », Brian Tracy compare le travail au fait de devoir avaler un crapaud. Plus la tâche est fastidieuse plus le crapaud est gros.

Il nous recommande donc d’avaler le plus gros crapaud en priorité dans nos journées, car nous aurons moins d’appréhension à avaler une grenouille ou un têtard ensuite. Faire la tâche la plus fastidieuse en début de journée procure un sentiment de libération vraiment agréable.

Cela permet de ne pas appréhender sans cesse la suite de la journée, et nous permet de moins procrastiner.

Mais aussi de ne pas nous perturber dans notre concentration. Car, nous aurons moins tendance à penser au futur s’il est « libre ».

 

Améliorer sa concentration : conclusion

 

Maintenant que tu connais toutes ces méthodes, tu n’as plus d’excuses pour ne pas être concentré dans ton travail. Je tiens tout de même à souligner un point. Le plus grand facteur qui influence la concentration est l’amour.

Je ne souhaite pas faire de morale à la Disney. Mais si tu as du mal à te concentrer, demande-toi d’abord si le problème vient de toi, ou de ton activité.

Si ce que tu fais ne te plaît pas, c’est très difficile de rester concentré et mes méthodes te seront utiles sur le court terme, mais peut-être pas sur le long terme.

C’est donc la première question à te poser. Et si tu es obligé, de faire quelque chose qui te déplaît réfléchit à une manière de faire plus agréable. Peut-être en gamifiant cette activité.

 

En tout cas, j’espère que cet article t’a plu. Si c’est le cas, n’hésite pas à t’inscrire aux mails quotidiens pour recevoir des astuces et des conseils chaque jour, ainsi qu’une formation gratuite d’une heure.

Tu peux aussi commenter cet article afin de me donner ton ressenti (c’est tout en bas).

 

 

 

 

Laisser un commentaire