Temps de lecture : 8 minutes

 

Tu es étudiant, employé de bureau en télétravail, autodidacte ou/et entrepreneur et tu cherches comment se motiver à travailler chez soi ?

Soyons clairs et laisse-moi te dire une chose qui ne va pas te plaire.

Tu ne pourras jamais être tout le temps motivé ou enthousiaste à l’idée de travailler. La motivation ne doit être considérée que comme un tremplin ou plutôt comme la batterie d’une voiture (à essence).

C’est-à-dire qu’elle te permettra de démarrer, de te lancer avec énergie, mais jamais de tenir sur le long terme.

C’est la triste réalité, qui fait échouer les personnes qui fonctionnent à la motivation et celles qui fonctionnent à la discipline.

Cela dit, je vais t’aider à maximiser la durée et l’efficacité de ta batterie motivationnelle pour que tu puisses compter sur elle pour travailler chez toi le plus longtemps possible.

Toi qui cherches à savoir comment se motiver à travailler chez toi, voici la méthode complète !

 

Travailler chez soi tôt le matin pour être motivé.

 

Image inspirante de lever de soleil

 

La première chose à faire pour être motivé à travailler chez soi est de conserver un rythme régulier.

Se forcer à se lever tôt pour travailler est très intéressant car il met en marche le principe de cohérence présenté par Robert Cialdini dans son livre « Influence et manipulation ».

Ce principe montre que si nous engageons une action qui va dans un sens (ici travailler) alors nous aurons tendance à agir conformément à cette dernière.

En bref, si nous nous levons plus tôt pour travailler, nous aurons tendance à travailler. C’est aussi simple que ça.

Comme on dit, le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt. Et je dois dire que ça se confirme dans la majorité des cas.

Ce principe est si puissant que je pourrais terminer mon article ici.

Mais je n’en ferais rien, car il me reste encore beaucoup de choses à dire.

 

Bien dormir pour entretenir sa motivation

Image de chat endormi

 

Quand je dis à certaines personnes qu’il faut se lever tôt pour bien travailler, elles me répondent :

« Mais j’ai besoin de sommeil, je ne peux pas me permettre de me lever plus tôt ! »

Et je suis d’accord avec la première partie de leur argumentation (comment ne pas l’être ? ). Elles ont effectivement besoin de sommeil (comme tout le monde), et donc doivent se coucher plus tôt.

 

Ce à quoi elles me répondent :

« Ah, oui, mais tu sais, moi j’aime bien regarder une série avant de dormir… »

 

Et c’est ici qu’on arrive à l’adversaire le plus dangereux de la discipline et du travail, le fidèle allié de la flemme, j’ai nommé : Le Divertissement !

Si tu es aussi touché que moi par l’addiction aux séries (en ce moment je regarde Breaking Bad, c’est difficile de s’arrêter), ce que tu peux faire c’est regarder ton (ou tes) épisode quotidien après ta séance de travail du matin.

 

Ça devrait te motiver à travailler et en plus ça activera le système de récompense dont je parlerai plus loin.

 

Tout ce que tu as à savoir c’est que tu as besoin d’un minimum de 6 heures de sommeil par nuit, mais qu’il est recommandé pour l’immense majorité des gens de dormir 8 heures pour être en forme.

Pour ma part, je dors de 21h 30 à 5h 30 du matin. Je sais, je suis fou. Tout le monde me le dit. Mais tu n’as pas besoin d’être aussi extrême.

 

Une bonne méthode pour bien dormir est de se coucher et se réveiller à heures fixes.

Tu n’as plus qu’à choisir tes horaires et prendre le rythme !

 

 

Être motivé à travailler chez soi est plus facile avant le boulot

 

Si tu es étudiant ou salarié, et que tu souhaites travailler chez toi. Il vaut mieux travailler le matin, car c’est à ce moment-là que tu auras le plus de volonté et d’énergie. Ce sont les deux éléments qui constituent la motivation.

 

N’oublie pas que la volonté agit comme un muscle, plus tu la travailles plus elle est forte. Mais elle se fatigue aussi. Si ton job ou tes études nécessitent de la volonté, alors tu n’en auras plus beaucoup le soir pour travailler chez toi et être motivé.

 

Le fait de se lever tôt et de travailler à la maison le matin va renforcer notre volonté et nous permettre d’être moins soumis à la flemme.

 

 

Bien commencer la journée pour être motivé et travailler chez soi efficacement

 

Pour bien commencer la journée, créer une routine matinale saine est impératif. Sans vouloir passer pour une youtubeuse beauté/lifestyle, laisse-moi te monter la mienne :

 

Routine matinale pour être motivé

 

En réalité, on a tous plus ou moins consciemment une routine matinale. Que ça soit aller dans la cuisine boire du thé et manger des tartines ou scroller sur Instagram.

 

Le problème c’est que généralement notre début de journée n’est pas dynamisant. Or pour bien commencer la journée et être efficace, il faut faire en sorte d’être actif dès le réveil.

En plus de te créer une habitude saine, cela va renforcer ta volonté et te motiver à travailler dès le matin.

 

Tu peux t’inspirer de la mienne ou créer ta propre routine si tu le souhaites.

 

Pour être vraiment efficace, le mieux est qu’elle contienne quelques exercices physiques pour activer ton système lymphatique et accélérer ta circulation sanguine.

Un peu de lecture ou d’écriture afin de commencer à réveiller ton cerveau en douceur.

Et le petit plus serait de faire ton lit au début de ta journée, pour commencer avec un acte de discipline qui va mettre ton cerveau dans de bonnes dispositions pour la suite.

De plus, si tu es vraiment motivé, la douche froide peut te permettre de te réveiller rapidement (sans aucune douceur).

 

Avoir une routine matinale va te permettre de mettre ton cerveau et ton corps dans de bonnes dispositions pour un travail efficace.

Si tu fais l’effort d’en faire une habitude quotidienne , tu seras toujours motivé à travailler chez toi, au moins le matin.

 

Petite astuce : habille-toi comme si tu devais sortir le matin (même si ce n’est pas le cas). Cela te sortira de ton « mode détente » et te mettra dans de meilleures dispositions pour travailler.

 

 

Se créer un planning de travail pour rester motivé

Planning taille humaine

 

Comme je te l’ai dit plus haut, la volonté est comme un muscle et c’est sur ce muscle que se base la motivation.

Dans cette section, nous allons nous concentrer sur la gestion de cette ressource précieuse. Et la première des choses à faire est de planifier notre journée la veille.

 

Le fait de prévoir ce que nous allons faire dans notre journée et quand nous devons le faire nous permet de trier nos tâches en fonction de notre niveau de volonté.

Dans son livre « avalez le crapaud », Brian Tracy fait une analogie. Il compare les tâches à effectuer avec des crapauds. Plus la tâche est désagréable et difficile, plus le crapaud est gros.

Et il nous recommande avec sagesse d’avaler d’abord le plus gros et laid des crapauds, car nous devrons le faire tôt ou tard.

Je suis d’accord avec lui. Dans les faits, il vaut mieux faire la tâche qui demande le plus de volonté en premier, car notre volonté sera encore à son plus haut niveau d’énergie.

 

Ne nous voilons pas la face. Tu ne seras jamais motivé pour faire une tâche longue, ennuyeuse et difficile. Et même pire, le simple fait de savoir que tu dois la faire te plombe ta motivation durant la journée.

 

C’est un cercle vicieux, car tu sais que quand tu auras fini tout le reste, il te restera la chose que tu n’as vraiment pas envie de faire.

C’est donc tout naturellement que tu n’es pas motivé pour avancer dans ton travail.

Le seul moyen de t’en sortir est donc d’avaler le crapaud en priorité !

 

 

Savoir se récompenser pour avoir bien travaillé chez soi

récompense fin de journée

 

 

Pour garder un niveau de motivation satisfaisant, il faut comprendre le concept de gratification.

Il existe deux types de gratification.

  • La gratification immédiate
  • et la gratification différée.

Nous pouvons voir les choses comme ça : nos émotions sont intéressées par le premier, la gratification immédiate.

Notre intellect et notre conscience sont intéressés (le plus souvent) par le second.

 

La gratification immédiate est ce qui va apporter un bénéfice direct à notre cerveau.

Un carré de chocolat, un épisode d’une série sur Netflix, une partie de Super Smash Bros…

Toutes ces choses ont un point commun. C’est ce point commun qui les lie et qui les rend addictives.

Ce point commun, c’est la dopamine, l’hormone du plaisir et de l’addiction.

 

Je prends un bout de chocolat, paf un petit shot de dopamine dans le cerveau.

Je regarde une vidéo de chat sur YouTube paf un petit shot de dopamine…

J’écris un article sur « se motiver pour travailler à la maison » paf… paf… Non, rien du tout.

 

Car cet article va, m’apporter une gratification différée, c’est-à-dire que je comprends ce qu’il va m’apporter, intellectuellement, mais pas émotionnellement.

Et c’est là tout le problème. Dans notre tête, la plupart du temps, ce sont les émotions qui ont les commandes.

 

Notre rôle, ça va être de réussir à transformer une gratification différée en gratification immédiate. Via un système secret…

Inconnu du grand public, écrit sur un parchemin dans un dialecte inconnu, dans un coffre-fort sous la maison blanche et gardé par un chien à trois têtes…

 

Le système de récompense.

 

Ou les feux bons points ou encore le fameux : « Range ta chambre et on ira acheter des glaces ».

 

Je pense que tu vois déjà où je veux en venir. Il faut que tu prennes l’habitude de te récompenser après chaque tâche que tu accompliras !

Et bien sûr de te priver tant que tu n’as rien accompli.

 

C’est simple… Basique…terriblement efficace. Et pourtant, personne ne le fait.

 

 

Petit point sur la dopamine

 

Illustration de la dopamine

 

Pour que tu comprennes à quel point c’est puissant, revenons un moment sur la dopamine.

Comme je l’ai dit précédemment, c’est l’hormone du plaisir. Mais ce n’est pas ce qui nous intéresse le plus.

 

Non, ce qui nous intéresse le plus c’est son pouvoir addictif.

 

Quand quelqu’un se donne un air cool en disant qu’il est « série addict » plutôt qu’il ne fait rien de sa vie. Ce n’est pas à prendre au sens figuré.

Idem pour les personnes qui justifient leur surcharge pondérale par une « addiction au chocolat ».

 

Pour donner un ordre d’idée sur le niveau d’addiction que la dopamine peut créer, je dirais simplement que l’une des drogues les plus addictives du monde, à savoir l’héroïne, ne doit ses effets addictifs qu’à un seul élément.

Devine lequel. (un indice ça commence par « do » et sa finie part « pamine »).

 

En créant l’habitude de te récompenser après une session de travail, ton cerveau fera le lien entre travail et libération de dopamine, la motivation sera au rendez-vous

à seulement deux conditions :

  • tu devras te récompenser à chaque fois,
  • et tu devras réussir à te priver en cas d’échec.

C’est tout. Tu peux d’ores et déjà commencer à devenir addict à ton travail.

 

 

3 Astuces pour rester motivé à travailler chez soi.

 

Je vais finir sur des conseils un peu plus faciles à mettre en place. Ils seront à appliquer en cas de flemme extrême.

Il s’agit un peu de tes Jokers, donc ne les utilise pas tout le temps (sauf le dernier, pas de limite pour lui).

 

 

La règle des 2 minutes pour se motiver à travailler

 

La première astuce est la règle des deux minutes. Pour se motiver à travailler, il n’y a rien de mieux.

Tu ne devras pas trop l’utiliser, car le principe est de piéger ton cerveau. Et ton cerveau apprend.

Le principe est le suivant, tu t’iras : « Bon je ne travaille que deux minutes et après j’arrête. »

Tu n’es pas en train de mentir, tu ne vas vraiment travailler que deux minutes, du moins si tu en as marre au bout de ce laps de temps.

Mais une fois que tu te seras mis au travail, ce sera bien plus facile de continuer. C’est le principe de barrière d’entrée et de sortie que je développe dans mon article sur la discipline.

 

 

La pression sociale pour ne pas succomber à la flemme

 

La seconde astuce est celle de la pression sociale.

 

Avant de te la présenter, essaie de te souvenir, quand tu étais au collège/lycée, quel genre de devoir à petit coefficient justifiait de rester à travailler jusqu’à 23 heures.

Bonne réponse ! Les exposés, les travaux de groupes, etc.

 

Ce n’est pas un souci de notation qui nous poussait à travailler plus sur ces devoirs. Mais bien la peur du rejet.

 

Si nous revenons au début de l’histoire de l’humanité, si nous étions exclus de la tribu, nous mourrions.

Cette peur du rejet est donc inscrite dans nos gènes, au côté de la peur de la mort.

 

Nous allons donc jouer sur cette peur en annonçant à toutes les personnes dont l’opinion nous importe que nous allons faire telle ou telle chose.

Il ne faut pas avoir peur de crier ta future réussite sur tous les toits et d’annoncer que tu travailles d’arrache-pied même si ce n’est pas encore le cas.

 

Une foi que tu auras une petite réputation chez tes proches, tu essaieras de la tenir pour ne pas les décevoir. Et le mieux c’est que ça se fait inconsciemment.

 

Le carnet d’action pour rester discipliné.

 

La troisième astuce est une méthode que j’ai lue dans « le pouvoir des habitudes » de Charle Duhig.

En fait, il suffit de décrire dans un carnet comment nous allons réaliser une tâche, en prenant bien soin de prévoir ce qui risque de nous empêcher d’agir, et comment nous surmonterons ces problèmes pour finalement réussir.

 

Par exemple, imaginons que je doive terminer cet article demain.

Je vais écrire aujourd’hui dans mon carnet :  « Je m’assois devant mon ordinateur, je ‘l’allume et j’ouvre directement Libre Office. Mon regard sera attiré par mon téléphone, je n’y prête pas attention et le pose un peu plus loin. Je n’ai pas envie de m’y mettre, mais je tape tout de même les premiers mots… »

Et ainsi de suite.

Faire cet exercice te permettra de ne pas être pris au dépourvu par les choses négatives qui pourraient t’empêcher d’avancer et de savoir comment réagir directement sans succomber à la tentation.

 

 

Si tu souhaites allez plus loin, être plus motivé, être plus discipliné et travailler plus efficacement. Inscris-toi pour recevoir la formation gratuite, ainsi que des mails d’astuces et de conseils pour devenir inarrêtable.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.