Devenir le meilleur dans son domaine, les 3 axes indispensables !

Temps de lecture estimé : 10 minutes

 

Tu es sans doute ici, car tu sais qu’il est primordial de devenir le meilleur de son domaine d’activité pour réussir sur internet.

Ou peut-être es-tu simplement curieux de savoir comment t’améliorer ? Quoi qu’il en soit, sache que devenir le meilleur dans un domaine n’est pas facile. À moins que ton objectif soit d’être le meilleur mangeur de hot-dog d’Israël ou le plus grand joueur de poker du Vatican.

Trêve de plaisanterie. Pour devenir le meilleur dans son domaine, la première chose à faire est de choisir où tu veux exceller. Si tu veux avoir une chance de dépasser tous les autres, il convient de choisir un domaine (très) précis.

Prenons l’exemple que je connais le mieux, c’est-à-dire le blogging. Si je veux que mon site fonctionne je dois maîtriser :

  • le marketing digital,
  • la rédaction d’article optimisé SEO,
  • la création de site internet,
  • la promotion via les réseaux sociaux, etc.

Sans compter que chacun de ces domaines contiennent une dizaine voir une vingtaine de sous-domaines, tu imagines bien qu’il est (presque) impossible de devenir le meilleur dans « le blogging », à moins d’être un génie.

Donc avant de commencer l’article, je t’invite à choisir le domaine dans lequel tu veux exceller. Il doit être le plus précis possible, mais quand même te tenir à coeur.

C’est fait ?

OK, maintenant nous pouvons commencer…

 

 

Pilier n°1 : Devenir le meilleur de son domaine grâce à un mental de vainqueur

Homme déterminé

 

Le premier pilier est la base de tout. Sans lui tu n’y arriveras jamais, c’est simple. Le mental est le plus important, que le domaine que tu as choisi soit un sport ou non.

De nombreuses études ont déjà démontré l’importance du mental dans la réussite.

 

Les caractéristiques indispensables pour devenir le meilleur de ton domaine.

 

1) L’entourage

 

La première chose à faire pour développer un bon état d’esprit afin de devenir le meilleur dans ton domaine est de t’entourer des bonnes personnes.

Entoure-toi de personnes meilleures que toi, qui te tireront vers le haut. Tu peux aussi trouver un mentor. Cela t’aidera énormément à t’améliorer.

Dans le livre « le secret » de Rhonda Byrne, il est écrit que nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous côtoyons le plus. Comme je l’ai déjà dit, je ne pense pas que cette règle soit absolue, mais il est indéniable que notre entourage proche a énormément d’influence sur notre état esprit.

 

2) Les objectifs

Cible représentation objectif

 

Pour t’améliorer (afin de devenir le meilleur dans ton domaine), tu dois avancer par palier. La première chose à faire est donc de te fixer des objectifs précis. Commence petit à petit, mais ne t’arrête jamais d’avancer.

Essaie de voir ton ascension au sommet comme une course dont l’objectif est d’aller le plus haut possible.

D’un côté, tu as la voie la plus rapide, c’est un chemin avec une pente raide de 45°, de l’autre il s’agit d’un petit sentier à peine pentu, qui monte, mais très lentement.

Le plus souvent ce que les personnes motivées font (et j’en ai fait partie), c’est non seulement de choisir le premier chemin, mais de partir en sprint.

Tu l’auras compris, pour devenir le meilleur dans n’importe quel domaine, tu ne peux pas miser sur ta vitesse de progression. Ce que tu dois faire, c’est miser sur ta persévérance et ta régularité, en choisissant le deuxième chemin.

Tu peux aussi penser à la fable pleine de bon sens de La fontaine : le lièvre et la tortue.

Je te recommande donc de te fixer des objectifs, longs, moyens et courts termes afin de tracer ta route vers le succès.

Tes objectifs doivent être précis et réalisables. Prends l’exemple du modèle S.M.A.R.T.

Un objectif Smart est :

  • Spécifique,
  • mesurable,
  • atteignable,
  • réalisable,
  • et temporellement défini.

En prenant en compte ce modèle, fixe-toi des objectifs journaliers, mensuels, trimestriels et annuels et tu ne cesseras jamais d’avancer.

 

3) La patience

 

Voilà la qualité qui va te permettre de ne pas abandonner. Ce qui, je le rappelle, est la seule façon d’échouer irrémédiablement.

C’est bien beau de dire qu’il faut être patient, mais concrètement comment faire.

Malheureusement, il n’y a pas de méthode miracle pour apprendre la patience. Le meilleur moyen pour ne pas sombrer dans le sentiment de ne pas avancer est d’avoir une autre activité dans laquelle tu avances réellement. Pour ma part, je fais de la musculation et de la boxe à côté de mon activité sur internet.

Crée-toi une routine et focalise-toi sur tes progrès. Ça peut paraître contradictoire, mais pour devenir le meilleur, tu n’as pas à perdre d’énergie en te focalisant sur le premier.

Assure-toi de toujours avancer ne serait-ce qu’un peu sur ton projet. Chaque jour, travaille un peu plus et tu t’amélioreras quoi qu’il arrive.

Tout ça ne suffira pas pour battre le numéro 1. Voici donc les armes que tu pourras utiliser pour devenir le meilleur dans ton domaine.

 

Ce qu’il te faut en plus pour vaincre le meilleur, quel que soit le domaine

 

1) Être plus audacieux que le meilleur

Homme marchant sur un fil représentant l'audace

 

La première chose à faire pour devenir le meilleur est d’être audacieux. Pour ça il te suffit de regarder l’histoire des grands entrepreneurs de ce monde.

Parmi les grands noms, qui n’a pas pris de risques ? Qui n’a pas été traité de fou ?

Je ne te ferai pas l’affront de te donner la réponse, car elle est évidente.

Bien sûr si tu veux devenir le meilleur dans ton domaine, j’imagine que tu es prêt à prendre des risques. En prends-tu suffisamment ?

Il faut aussi que tu prennes des risques considérés et avoir un sens du discernement assez aiguisé pour savoir quels risques prendre et quels risques éviter.

Je n’ai pas de méthode pour travailler ton sens du discernement. Cela s’apprend grâce à l’expérience et après de nombreux échecs. Sinon tu peux toujours demander à ton mentor.

Par contre, il est possible de travailler ton « audace ».

Ce sont des méthodes très connues en développement personnel. Tu as sans doute déjà entendu parler de la « zone de confort ». Il s’agit en réalité du rayon d’action dans lequel tu te sens bien, car il t’est familier.

Tu l’auras compris, tu devras agrandir ta « zone de confort » pour travailler ton audace, il faut donc que tu te familiarises avec les situations d’inconforts.

Pour ça trois actions simples :

  • prendre des douches froides,
  • faire de la musculation (ou du CrossFit, street workout…),
  • aborder des personnes dans la rue (sans harceler, quoi que se retrouver sur un “#Balancetonporc” est assez inconfortable).

Ce sont les trois meilleures manières d’agrandir notre zone de confort selon moi.

Tu te demandes peut-être en quoi ça va t’aider à dépasser le numéro 1 de ton domaine.

Dis-toi bien que si tu oses là où lui fera marche arrière tu pourras gagner du terrain très rapidement et même conserver ta place très longtemps.

 

2) Miser sur ses forces

 

Si tu me suis depuis un certain temps (pour le faire c’est ici), tu sais que selon une théorie de Howard Gardner il y aurait 9 types d’intelligence :

  • L’intelligence verbale/linguistique,
  • logique/mathématique,
  • visuelle/spatiale,
  • musicale/rythmique,
  • corporelle/kinesthésique,
  • interpersonnelle,
  • intrapersonnelle,
  • et l’intelligence naturaliste.

Pour devenir le meilleur dans son domaine, il est impératif de savoir quels sont tes types d’intelligence les plus développés afin de te focaliser sur tes points forts. Cependant, ne délaisse pas tes points faibles pour autant.

Il y a quelques années, durant la période où j’étais lobotomisé par les vendeurs de rêves, je visais la perfection mentale (rien que ça). Je fis donc la monumentale erreur d’essayer de combler toutes mes lacunes psychologiques en faisant des exercices qui ne me semblaient vraiment pas naturels.

Sans rentrer dans les détails plus que ça, je peux te dire une chose. Non seulement je n’avais que très peu progressé, car je n’étais tout simplement pas fait pour ça, mais en plus mes lacunes sont revenues quelques mois après l’arrêt de mes exercices.

Bref, j’ai perdu presque 6 mois que j’aurais pu passer à perfectionner mes points forts. Cela t’aurait fait des articles de bien meilleure qualité d’ailleurs…

C’est pour t’éviter ce genre de perte de temps que tu dois te focaliser sur les types d’intelligence qui te correspondent le mieux.

Je te mets ici un test pour découvrir quel est le tien si tu ne le sais pas encore : https://www.guichetemplois.gc.ca/intelligence

Comme le dit le proverbe « connais-toi toi-même… ».

 

3) Apprendre de ses échecs… Et de ceux des autres.

 

J’ai une mauvaise nouvelle pour toi. Si tu n’as jamais connu d’échecs, tu auras énormément de mal à devenir le meilleur dans ton domaine. Car les échecs forgent l’expérience et l’expérience est un facteur de réussite très important.

Tu ne pourras pas combler l’écart d’expérience entre toi et le premier si tu te lances bien après lui (ce qui est souvent le cas). Cependant, tu peux le réduire au maximum avec deux méthodes :

  • la première consiste à lancer plus de projets que ton concurrent en fonction de ton domaine. Dans ce cas de figure, nous pouvons prendre l’exemple de YouTube avec Squeezie qui a récemment obtenu la place de numéro 1 des YouTubeurs francophone face à Cyprien qui pourtant était premier depuis plus de 7 ans. Comment a-t-il fait ? 1400 vidéos de plus que Cyprien. Bien sûr je ne dis pas qu’en faisant des milliers de vidéos tu deviendras le meilleur Youtubeur du monde, mais je pense que si à chaque nouvelle vidéo que tu sors, tu tires une leçon et analyses tes résultats régulièrement, je peux te garantir que tu auras du succès.
  • La seconde est beaucoup plus facile, mais moins efficace. Il s’agit de tirer des leçons grâce aux échecs des autres. Pour ce faire, il te faut un entourage de personnes plus expérimentées que toi ou un mentor. Je t’invite à  t’abonner à ma liste email. De plus, tu peux lire des biographies de personnes célèbres qui ont réussi avant toi. Si tu es entrepreneur, je te conseille celle de Steve Jobs de Walter Isaacson qui est l’un de mes livres préféré et très instructif !

N’oublie pas que, quels que soient tes échecs, tu pourras en tirer une leçon et de l’expérience. C’est pour ça qu’il ne faudra pas abandonner, car chaque échec te rapproche de la réussite.

 

Pilier n°2 : Devenir le meilleur de son domaine grâce à une discipline de fer

Soldat représentant la discipline

 

Selon moi (et beaucoup d’autres) la discipline est la clé de la réussite. Cependant, beaucoup de personnes se méprennent sur ce que veut dire « être discipliné ».

Souvent, nous pensons que quelqu’un de discipliné est une personne qui a une volonté de fer, qui va travailler des heures sans interruption et qui ne jamais faire aucun écart.

En réalité, la discipline n’est qu’une seule chose. C’est le fait de ne pas se donner le choix.

Prenons un exemple. Aujourd’hui, je suis censé aller à la salle de musculation à 17 heures. En tant que personne relativement disciplinée, quand 17 heures sonneront, je serai dans “l’obligation” d’aller à la salle. Pas de négociations, de doutes ou d’excuse possible. Si je suis en capacité physique d’y aller, j’irais.

C’est une vision un peu extrême de la discipline. C’est cette vision qui te rendra meilleur que les autres dans n’importe quel domaine.

 

Ne surtout pas miser sur la motivation et se créer des habitudes

 

Une erreur que font beaucoup de personnes, c’est de confondre motivation et discipline. Normalement, au vu de la définition que je t’ai donnée plus haut, ça ne devrait plus être ton cas.

Cependant, il y a une seconde erreur que les gens font concernant la motivation. C’est de trop compter sur elle.

Pour moi, compter sur la motivation pour devenir le meilleur dans ton domaine, c’est comme compter sur Anne Roumanoff pour nous faire rire. C’est optimiste, mais surtout irréaliste.

La motivation est produite (en partie) par l’excitation due à la nouveauté. En bref, dès que tu seras habitué à travailler sur ton projet. Tu perdras ta motivation. Elle est éphémère par essence. Il existe bien quelques méthodes pour la conserver plus longtemps, mais elle ne restera jamais plus longtemps que quelques mois.

Ce que je te recommande de faire, c’est d’utiliser ta motivation comme une batterie de voiture (à essence) c’est-à-dire de t’en servir pour démarrer et commencer à prendre de nouvelles habitudes.

Souvent, la prise d’habitude se fait en trois phases.

  1. Motivation (la phase la plus facile, mais aussi la plus courte).
  2. Volonté (la phase la plus difficile, car tu commenceras à ressentir la flemme. Te mettre à travailler te demandera beaucoup d’énergie. On l’appelle aussi, la traversée du désert. C’est ici que la discipline fera la différence entre celui qui abandonne et celui qui réussit).
  3. Automatisme (te mettre au travail te demandera beaucoup moins d’énergie qu’avant, car tu auras habitué ton cerveau à cet effort).

Prendre une nouvelle habitude prend environ 30 jours. En utilisant la motivation comme moteur, tu ne devrais souffrir que pendant 2 ou 3 semaines avant que cela ne devienne automatique.

Tu peux voir ça comme un match de Basket-ball (je n’aime pas le foot). Une habitude représente un de tes joueurs. Tu dois donc bien la choisir et la placer stratégiquement (dans ton emploi du temps). Si tes habitudes sont meilleures et mieux réparties que celle du numéro 1 de ton domaine, une fois ancré, tu n’auras aucun mal à gagner le match.

 

Savoir faire des sacrifices

 

Eh oui, c’est triste, mais si tu veux être le meilleur tu peux oublier les grosses soirées, les nuits blanches, les cuites, les raids de 5 heures sur World of Warcraft, etc.

C’est à cause de ça que la plupart des gens échouent. Car il y a trop de tentations. Après tout, à quoi bon être le meilleur dans ton domaine si tu ne peux pas t’amuser un peu.

Tu n’as pas forcément tort, si tu n’as pas de raison particulière d’être le meilleur, n’essaie même pas, tu ne tiendras pas sur la durée.

Par contre, si tu veux devenir le meilleur, quel que soit domaine, mais que tu ne comptes pas faire de sacrifices, n’espère même pas arriver dans le top 50 de ton activité. Même si tu as du talent et même si vous êtes peu nombreux.

Sache que ceux qui ne sacrifient rien n’obtiennent rien et j’en suis le premier désolé. De plus, les numéros 2, 3, 4, etc. de ton domaine ne sont pas arrivés là par hasard. Si elles en sont là, c’est qu’elles visent également la première place.

 

 

Pilier n° 3 : Devenir le meilleur de sons domaine grâce à des compétences qui font la différence

 

Image représentant des compétences

 

Avec tout ce que nous venons de voir, tu as la possibilité d’égaler les meilleurs, si tu prends la peine d’appliquer mes conseils.

Chercher l’égalité, c’est pour les perdants, nous, ce que nous visons, c’est devenir les meilleurs dans notre domaine. Pour cela, il te faudra développer des compétences rares, que peu de personnes connaissent afin de les utiliser comme des armes secrètes pour « prendre le trône ».

 

 

Prendre de vitesse ses concurrents avec la lecture rapide

 

La première d’entre elles est la lecture rapide. Si tu as l’habitude de consommer mon contenu, tu dois savoir que c’est mon outil de productivité préféré. Et pour cause, il m’a fait gagner des centaines d’heures de travail.

Avant de développer sur le sujet, laisse-moi te poser une question. Combien de temps as-tu mis pour lire cet article jusqu’ici ? Laisse-moi deviner.  8 minutes si tu as l’habitude de lire, et plutôt 15 si tu es un lecteur irrégulier.

Avec la lecture rapide, tu aurais pu lire cet article, avec une meilleure compréhension et un plus haut taux de rétention en 4 fois moins de temps.

Si tu veux en savoir plus sur le sujet, je te laisse aller voir cet article : comment apprendre la lecture rapide en 9 étapes.

Apprendre cette compétence te permettra de prendre de vitesse tes concurrents, en développant de nouvelles connaissances extrêmement rapidement. Le grand plus de la lecture rapide, c’est qu’elle est très méconnue, tu as donc toutes les chances de pouvoir l’utiliser pour rattraper le numéro 1 et devenir le meilleur dans ton domaine.

 

Mieux analyser son sujet afin de devenir le numéro 1 avec la carte mentale

exemple de carte mentale

 

La carte mentale est une compétence trop sous-estimée selon moi. Peu de personnes l’utilisent vraiment, alors qu’elle est facile à maîtriser et d’une efficacité redoutable.

Si tu ne sais pas comment faire, je te renvoie à mon article sur le sujet : comment faire une carte mentale (mind map), le petit guide rapide.

Les cartes mentales te permettent de mieux comprendre ton sujet, d’avoir une vision plus globale, innovante et plus claire de ton sujet. En bref, une meilleure compréhension que la plupart des gens.

Utiliser les cartes mentales pour structurer son plan d’action dans le but de devenir le meilleur est particulièrement utile. Que ça soit pour travailler sur ton sujet, mais aussi et surtout, sur toi-même.

En mettant en valeur tes faiblesses et tes forces, les reliant à des actions à mettre en place pour les exploiter aux mieux et ainsi gagner en productivité et en efficacité.

 

 

Conclusion, comment devenir le meilleur dans n’importe quel domaine.

 

Avant d’écrire cet article, je ne pensais vraiment pas qu’il serait si long. En réalité, j’ai même dû couper certains passages pour éviter de dépasser les 4000 mots.

Ce que tu dois retenir de cet article tient pourtant en trois mots :

  1. Mental
  2. Discipline
  3. Compétences

Comme je l’ai écrit au début, devenir le meilleur dans ton domaine ne sera ni facile ni rapide. Tu auras beau, tout mettre en œuvre pour y arriver, cela pourra te prendre des années avant de devenir le numéro 1.

La clé, c’est la régularité. Il faut aussi que tu saches t’entourer des personnes qui te tirent vers le haut et que tu n’arrêtes jamais de te former.

Si tu ne sais pas où trouver d’autres passionnés qui te tireront vers le haut et qui pourront te donner des conseils, n’hésite pas à rejoindre la communauté en t’inscrivant à la mailing-list.

J’espère que cet article t’a été utile et que tu appliqueras mes conseils afin d’avoir des résultats à la hauteur de tes ambitions.

À bientôt, peut-être par mail.

 

 

Intellectuellement.

Elias LRK

 

 

Laisser un commentaire