Pourquoi faut il être Dur avec Soi-même ?

Oui, il faut être dur avec soi-même.

Cela faisait un moment que je me retenais de parler de ce sujet, car en parler risque de m’attirer les foudres des “gourous de la bienveillance”.

Il faut que j’en parle, car plus j’avance, plus je me rends compte que le développement personnel nous incite à la médiocrité (pour ne pas dire la décadence). Ne pas être exigeant, car c’est stressant, c’est difficile, ça conduit à une baisse de confiance en nous, etc.

C’est vrai que c’est stressant et difficile, mais  travailler dur est le prix à payer pour nous améliorer et ne pas tomber dans l’autosatisfaction. Avec cet état d’esprit, nous pouvons procrastiner avec bienveillance et échouer avec allégresse. Car même si nous n’avançons pas, nous restons sereins.

Je sais qu’en disant ça, je me place à contre-courant de la pensée actuelle. Cette même pensée qui nous pousse à faire de grandes études, avoir un bon travail, une petite maison en banlieue avec une petite famille et un chien appelé Rex.

Si cet avenir te convient, tu peux quitter cet article, car la suite ne te concerne pas.

Je sais que pour les entrepreneurs, cet avenir que j’ai dépeint est presque impensable. Je sais également que pour réussir en entrepreneuriat, il faut être exigeant et dur avec soi-même, en particulier sur internet.

En fait, il ne s’agit que d’un choix, préfères-tu être serein ou faire de grandes choses ?

En fonction de ton choix, tu peux décider d’être dur ou non avec toi-même.

 

Pourquoi faut-il être Dur avec Soi-même

 

Le problème avec la pensée : “Ne pas être trop dur avec soi-même”

 

Je l’ai déjà évoqué dans l’introduction, mais cette pensée est une incitation à la médiocrité et une incitation au nihilisme. Cependant, céder à cette tentation n’est pas mortel, car la société (française) a tout prévu et te permettra, dans la plupart des cas, de survivre sans trop forcer.

Chez les entrepreneurs autodidactes, c’est assez différent. Nous devons nous fixer un cadre, apprendre à respecter ce cadre malgré la fatigue, le stress, parfois même la maladie. La plupart d’entre nous luttons pour notre réussite, je travaille environ 9 heures par jour et je ne suis pas le plus travailleur de mon groupe (loin de là). C’est à ce seul prix que nous pouvons entrevoir une réussite à la hauteur de nos espérances.

Or, lorsque j’ai commencé à travailler sur internet (il y a environ 4 ans), j’étais un fervent partisan du développement personnel. Je m’employais à appliquer la semaine de 4 heures et je rêvais de devenir riche sans travailler. La procrastination était toujours présente à mes côtés et je ne connaissais pas la discipline.

Si je ne m’étais pas réveillé, je serais encore dans ce cas là aujourd’hui, le moment où personne ne croyait encore à ma réussite et où ma naïveté était telle qu’elle me rendait stupide.

C’est ça le principal problème de cette phrase “Ne sois pas trop dur avec toi-même“, la plupart des personnes ont besoins de cette dureté pour avancer et devenir vraiment maître de leur vie.

De plus, selon moi cette phrase comprend parfois une confusion entre : “être dur avec soi-même” et “être trop perfectionniste”. Les perfectionnistes doivent être durs avec eux-mêmes pour cesser de se focaliser sur les petits défauts de leurs œuvres. Dans ce cas-ci alors, cette phrase est juste un non-sens dû à une confusion sémantique.

 

L’exigence comme moyen de faire face à la médiocrité

 

Être exigeant est l’état d’esprit qui mène aux grandes créations :

  • Léonard de Vinci,
  • Charles Darwin,
  • Michel-Ange,
  • Auguste Rodin,
  • Charles Badelaire,
  • Jacques Brel,
  • Friedrich Nietzsche,
  • Marguerite Duras.

 

Voici ce que Jacques Brel disait à ce sujet :

 

Plus récemment dans un autre domaine :

  • Elon Musk,
  • Steve Jobs,
  • Bill Gates, Etc.

Je pense pouvoir dire sans trop me mouiller qu’elles étaient toutes exigeantes avec la maîtrise de leur compétence respective.

Ces personnes sont celles que l’histoire retiendra, car elles ont su atteindre l’excellence dans leurs domaines. Sans une forte exigence, ces femmes et hommes, seraient sans aucun doute restés dans l’ombre. La plupart d’entre elle n’avait pas besoin d’aller si loin pour bien vivre.

Alors pourquoi sont-elles allées si loin ?

Selon Nietzsche, il s’agit de l’expression de leur volonté de puissance. C’est cette volonté qui nous pousse à nous transcender afin d’accomplir de grandes choses.

Selon moi, cette volonté s’exprime à travers une exigence et une dureté particulière avec nous-mêmes. Je pense également qu’avec une bonne discipline personnelle, ce sont les personnes les plus dures avec elles-mêmes qui seront les plus susceptibles de se transcender et d’accomplir quelque chose de grand.

Ainsi, dire à quelqu’un de ne pas être trop dur ou trop exigeant avec lui-même, c’est lui demander d’aller à l’encontre de sa volonté de puissance qui est l’essence même de la vie selon Nietzsche.

Or, le philosophe nous dit également qu’empêcher notre volonté de puissance de s’exprimer est contraire à notre nature et mène vers la décadence, la médiocrité et l’autodestruction, non seulement de nous-mêmes, mais de la civilisation.

 

Petit-point sur la confiance en soi

 

J’entends souvent dire qu’être trop dur avec soi-même amène une perte de confiance en soi.

Je répondrai par une simple question.

Sur quoi se base notre confiance en nous ?

La confiance superficielle, qui n’est souvent qu’une façade pour masquer une estime de nous bancale peut venir de compliment et de belles paroles. (Ou d’affirmations positives devant le miroir).

La vraie confiance en nous, solidement profondément ancrée au plus profond de nous-mêmes, vient de nos réalisations. De nos compétences et de l’expression de celle-ci.

Je pense que tu vois déjà où je veux en venir, mais si nous ne sommes pas exigeants avec nous-mêmes, nous n’accomplirons jamais rien à la hauteur de nos attentes.

C’est ça qui est vraiment destructeur de la confiance que l’on se porte.

Être dur avec soi-même, est simplement une manière d’aligner nos réalisations sur nos compétences et d’exprimer notre véritable potentiel, ce qui est plus bénéfique que la lecture de n’importe quel livre de développement personnel.

Faut-il être Dur avec Soi-même : conclusion.

 

Pour finir, je dirai que cela dépend de tes ambitions.

  • As-tu envie de réaliser de grandes choses et de peut-être marquer l’histoire ?
  • Ou simplement d’être serein et heureux, sans plus ?

Répondre à cette question te permettra de savoir si tu dois être dur avec toi-même et exigeant avec tes créations.

Oui, ça sera difficile, stressant, frustrant et parfois décourageant. C’est pour cela que l’autodiscipline est une condition sine qua non au maintien de cette exigence et à la sublimation de tes compétences quelles qu’elles soient.

 

Si cet article t’a plu, tu es libre d’aller voir dès maintenant le catalogue en cliquant ici !
Tu y découvriras des formations qui te permettront d’être plus productif et organisé.
Certaines d’entre elles disparaîtront bientôt parce que l’offre expirera dans quelques heures. N’attends pas et clique-ici pour découvrir le catalogue !

Laisser un commentaire

Retour haut de page